skip to Main Content

Abacus Discovery

Transparence en matière de durabilité

Résumé

Exclusions normatives et sectorielles

Best in universe

Analyse ESG basée sur la double matérialité

Mesure d’impact positif

Analyse des émissions à effet de serre

Notre vision ESG

L’objectif d’investissement extra-financier du fonds Abacus Discovery (Orion) est de promouvoir les caractéristiques environnementaux, sociaux, sociétaux et ceux de la bonne gouvernance, au sens de l’article 8 du Règlement SFDR.

Au sein de l’univers d’investissement sont privilégiées les actions des entreprises européennes dont les activités et les démarches extra-financières sont liées à la promotion des caractéristiques ESG et de durabilité.

RÉPARTITION DES NOTES ESG

CONTRIBUTION AUX ODDS

NOTATION ESG

Le Abacus Discovery adopte une stratégie extra-financière exhaustive. Notamment, l’analyse spécifique au fonds contraint l’univers d’investissement au même titre que l’analyse financière. Au sein de l’univers d’investissement, sont privilégiées des actions de petites, moyennes entreprises européennes dont les activités sont liées à la promotion des caractéristiques ESG et de durabilité.

Au sens du règlement SFDR, le fonds se réfère à l’article 8. Ainsi, le fonds met en œuvre plusieurs approches :

  • Exclusions normatives : excluant des entreprises impliquées dans les armes controversées et les entreprises trouvées en violation des 10 principes du Pacte mondial des Nations Unies et des Principes directeurs de l’OCDE ;
  • Exclusions sectorielles : les énergies fossiles, l’électricité à partir du charbon, le tabac et l’industrie du divertissement pour adultes ;
  • « Best-in-Universe » ;
  • Analyse des risques et des incidences ESG ;
  • Analyse des émissions des gaz à effet de serre, périmètres 1,2,3 ;
  • Analyse d’impact positif et de durabilité ;
  • Dialogue avec les entreprises pour approfondir notre analyse et pour encourager l’impact positif ;
  • Suivi des risques et des controverses.

Absence d'objectif d'investissement durable

« Ce produit financier promeut des caractéristiques environnementales ou sociales mais n’a pas pour objectif l’investissement durable. »

Le fonds privilégie l’investissement dans des entreprises contribuant aux objectifs environmentaux et sociaux. Ainsi, le fonds promeut les caractéristiques suivantes chez les entreprises :

SOCIAUX

ENVIRONNEMENTAUX

Le fonds veille à être aligné sur les Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales et les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme, y compris les principes et droits énoncés dans les huit conventions fondamentales identifiées dans la Déclaration de l’Organisation internationale du Travail relative aux principes et droits fondamentaux au travail et Charte des droits de l’homme.

Cet alignement est vérifié et suivi au niveau de l’univers investissable. Une entreprise se trouvant en violation de ces Principes est exclue de l’univers investissable.

Caractéristiques environnementales et sociales

Les critères de l’analyse ESG sont sélectionnés et figurent parmi plusieurs catégories réunies en quatre grandes thématiques principales : responsabilité environmentale, responsabilité sociale, responsabilité sociétale et gouvernance d’entreprise. Les quatres thèmes correspondent à quatres piliers, soit respectivement : environnement, social, sociétal et gouvernance.

Pilier Environnement

  • Politique environnementale générale
  • Empreinte des émissions
  • Consommation et mix énergétique
  • Maîtrise de la pollution et gestion des déchets
  • Gestion et consommation durable de l’eau
  • Risques climatiques
  • Biodiversité

Pilier Social

  • Standards de travail
  • Sécurité et santé
  • Qualité de vie au travail
  • Diversité, égalité des genres et l’équité
  • Formation
  • Création d’emploi
  • Actionnariat salarié

Pilier Sociétal

  • Politique anticorruption
  • Conformité fiscale et éthique des affaires
  • Risques ESG dans la chaîne d’approvisionnement
  • Gestion des matières premières
  • Prise en compte des intérêts des consommateurs
  • Engagement caritatif et mécénat

Pilier Gouvernance

  • Démarche ESG et transparence
  • Certification et labels
  • Gouvernance interne ESG/RSE
  • Composition des organes exécutifs
  • Comité de rémunération
  • Comité d’audit
  • Redistribution des bénéfices

Notre analyse ESG prend en compte plus que 120 critères ESG sur la base de l’analyse de la double matérialité. L’approche prend en compte les critères reflétant les risques de durabilité sur la valeur et les risques d’incidences négatives des entreprises sur les facteurs de durabilité.

Notre modèle d’analyse ESG comprend une analyse focalisée sur les critères reflétant l’impact des risques ESG et ceux dus au changement climatique sur les entreprises. L’analyse ESG permet de saisir le taux d’exposition des actifs aux risques induits par les impacts physiques et transitionnels des aléas climatiques :

  • Les risques physiques causés par les phénomènes météorologiques et climatiques qui comprennent les vagues de chaleur, les précipitations extrêmes, l’élévation du niveau de la mer, etc.
  • Les risques de transition résultant des effets de la mise en place d’un modèle économique bas carbone, incluent les risques politiques, technologiques, de marché et de réputation liés à la transition vers une économie bas carbone etc.

Ainsi, l’analyse veille aux éventuelles incidences négatives des activités des entreprises sur les facteurs ESG. Les décisions d’investissement peuvent impacter les facteurs de durabilité que leur incidence soit positive ou négative. Elles peuvent être liées, directement ou indirectement, à des facteurs de durabilité. Les principales incidences négatives sur la durabilité sont définies comme les impacts des décisions entrainant des effets négatifs sur les facteurs de durabilité. Ces impacts proviennent de l’activité et du comportement de l’entreprise, mais aussi des investisseurs, de leur sélection ou de leur approche de gestion et d’engagement. Peuvent être affectés des facteurs environnementaux, sociaux et sociétaux touchant aux sujets du respect des droits de l’Homme, de la pollution, de la corruption et d’autres.
Nous avons sélectionné des indicateurs d’incidence négative sur la base de leur importance, disponibilité, probabilité de survenance et le caractère potentiellement grave ou irrémédiable des leurs conséquences.

Stratégie d'investissement

1 – NOTRE PHILOSOPHIE

Nos convictions socialement responsables et consciencieuses du développement durable motivent notre stratégie extra-financière et notre orientations d’investissement.

2 – RECHERCHE ET ANALYSE

Nous effectuons notre devoir de diligence et procédons à l’analyse ESG de chaque entreprise.

Nous procédons à une analyse approfondie des activités, de l’approche responsable de l’entreprise et de sa culture corporative.

Notre analyse est faite en interne et à l’aide d’un outil propriétaire.

Avec des données brutes, directement récoltées au près de l’entreprise, de ses rapports et ses publications.

Notre analyse se base sur les données quantitatives, complétées et contextualisées par les données qualitatives.

3 – ENGAGEMENT ET STEWARDSHIP

Nous engageons activement l’entreprise afin de récolter les données auprès du management, et d’échanger sur les éventuelles voies d’amélioration.

4 – KPI ET TRANSPARENCE

Afin d’assurer un seuil minimal ESG, pour chaque fonds, une approche spécifique est assignée.

De plus nous nous efforçons d’atteindre une performance ESG du portefeuille supérieure à celle de son indice de référence.

Nous analysons et suivons près de 130 KPIs y compris l’empreinte et l’intensité des émissions pour tous les portefeuilles. Nous prenons en compte les périmètres 1, 2 et 3.

La performance ESG de nos fonds fait l’objet d’un reporting régulier, mensuel et annuel.

Les 5 postulats de notre stratégie extra-financière

DIMINUER LES RISQUES

Prévenir l’impact négatif sur la valeur et sur l’environnement

Exclusions normatives et sectorielles

Analyse ESG basée sur la double matérialité

Gestion pragmatique et objective des controverses

SAISIR LES OPPORTUNITÉS

Privilégier et encourager l’impact positif

Mesure d’impact positif

Dialogue constructif et proactif

Les objectifs du fonds

Seuil minimal d’investissabilité

L’univers entier est noté et 20% d’entreprises pires notées sont exclues

Taux de couverture d’analyse ESG

Supérieur à 90% par ponderation

Notation ESG

Supérieure à celle d’indice de reference

Expositions

Exposition au risque de responsabilité

Exposition au développement durable

Exposition au développement durable

0%
Développement environnemental
0%
Développement social

L’exposition au risque de responsabilité est appréciée à travers l’analyse ESG approfondie, en analysant plus de 120 critères des quatre piliers: environnemental, social, sociétal, et de gouvernance. L’analyse ESG permet de saisir l’exposition de la société de gestion au risque de responsabilité, étant défini en tant que risque juridique lié à la poursuite et/ou à la condamnation des entreprises pour violation de leurs contraintes et obligations ESG.

L’exposition au développement durable est appréciée à travers les Objectifs de développement durable (ODD), en prenant en compte la contribution directe et indirecte des entreprises investies et en assignant une note de 0 à 100.

Le taux d’investissement durable est calculé en interne en prenant en compte trois critères : la contribution substantielle à un ou plusieurs ODDs, l’absence de préjudice significatif et une bonne gouvernance.

Le calcul de durabilité distingue les objectifs environnementaux liées à l’eau propre (ODD 6), l’énergie propre (ODD 7), la consommation durables (ODD 12), la lutte contre le changement climatique (ODD 13) et la biodiversité (ODD 15), et les objectifs sociaux liés à la santé humaine (ODD 3), la formation et éducation de qualité (ODD 4), l’égalité entre les sexes (ODD 5), le travail décent (ODD 8), et la réduction des inégalités (ODD 10).

La notation ESG, totale et par pilier, est calculée par notre outil propriétaire pour toutes les entreprises investies. L’outil est développé sur la base de double matérialité prenant en compte les risques de durabilité sur l’entreprise et le risque d’incidence négative de l’entreprise sur les facteurs de durabilité.

La contribution aux ODD est appréciée par la contribution directe à un ou plusieurs objectifs du fait de l’activité de l’entreprise, et par la contribution indirecte du fait de la démarche, du comportement et de la culture d’entreprise indépendamment de l’activité.

Suivi des caractéristiques environnementales et sociales

Le contrôle durant la vie de l’actif

1 – Suivi de l’univers
Analyse initiale

2 – Suivi du portefeuille
Analyse approfondie

3 – Contrôle pre-trade

4 – Contrôle post-trade

5 – Engagement

Méthodologie

Les exclusions normatives et sectorielle

Analyse ESG basée sur la double matérialité visant à prévenir des risques pour la société de gestion

Prévenir le risque financier sur la valeur de l’actif

Veiller aux risques de durabilité affectant l’actif

Prévenir le risque de responsabilité et de réputation pour la société de gestion

Veiller aux incidences négatives de l’actif sur des facteurs de durabilité

Analyse ESG en quelques chiffres

0
Catégories pertinentes
+0
Critères analysés
+0
Critères retenus
0%
De fonds ESG
>0%
D'entreprises notées

Matérialité variable

Textile

Technologie/cloud

Produits chimiques

Finance

KPIs plus pertinents

Eco-conception
Approvisionnement en matières premières
Droits de l’homme dans la chaîne d’approvisionnement

Efficacité énergétique
% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique

Traitement des déchets et de l’eau
Biodiversité
Santé et sécurité des employées

Politique ESG et développement durable
Engagement des parties prenantes

KPIs moins pertinents

Protection des données

Recyclage

Diversité au travail

Émissions de GES au niveau de l’entité

Approche Carbone

Ce sont des émissions qui sont produites directement au niveau de l’entreprise, provenant des installations fixes ou mobiles situées à l’intérieur du périmètre organisationnel, notamment des sources détenues ou contrôlées par l’entreprise.

Ce sont principalement les émissions créées lors du processus de production de l’électricité, de vapeur, de chaleur et de refroidissement.

Ce sont principalement les émissions qui se produisent dans la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise, y compris les émissions en amont et en aval. En d’autres termes, les émissions qui sont liées aux opérations de l’entreprise.

Soit les émissions évitées. Ce sont les réductions d’émissions qui se produisent en dehors du cycle de vie ou de la chaîne de valeur d’un produit, mais à la suite de l’utilisation du produit. Elles sont mesurées par rapport à une situation ou un mix de produits de référence.

Les émissions du scope 4 sont des émissions évitées provenant de l’utilisation de ce produit, grâce à des améliorations de l’efficacité ou à des réductions démarches énergivores et fortement émettrices de carbone. En d’autres termes, les émissions du scope 4 ne sont pas les émissions induites par le travail à domicile, ce sont celles évitées en n’utilisant pas de transports pour venir au bureau.
Elles ne sont pas les émissions « négatives » à soustraire des émissions induites.
Ces émissions ne sont actuellement pas établies de manière standardisée, nous veillons à rendre notre approche transparente et basée sur les référentiels et méthodologies reconnus.
Les émissions du scope 4, font partie de notre analyse uniquement à titre indicatif complétant notre approche Carbone.

Avec les données sur les émissions des entreprises investies, dont une partie est éventuellement modélisée, l’équipe de gestion calcule l’empreinte et l’intensité des émissions des gaz à effet de serre (GES) de nos fonds.

  • L’empreinte des émissions est calculée au niveau du portefeuille et représente la quantité des tonnes de CO2 par million d’euros investi.
  • L’intensité des émissions est d’abord calculée au niveau de l’entreprise et représente le ratio des émissions par rapport au chiffre d’affaires de l’entreprise. L’intensité du portefeuille est calculée comme la moyenne des émissions totales sur les chiffres d’affaires des entreprises.

L’intensité et l’empreinte peuvent comprendre différentes sommes de périmètres (scope 1 et 2 ou scope 1 et 2 et 3), en fonction du taux de couverture du portefeuille. Les périmètres pris en compte pour le calcul sont précisés.

Promotion des caractéristiques E et S

Contribution directe
des entreprises par secteur et type d’activité

Entreprise de gestion durable des forêts

Entreprise de gestion et de traitement des déchets

Contribution indirecte
des entreprises selon leur performance

Toute entreprise ayant mis en place des mesures d’efficacité énergétique

Toute entreprise ayant mis en place un programme de formation des employés

Le Fonds utilise un outil interne spécifique afin d’apprécier l’impact positifs et le caractère durable des entreprises. Notre outil spécifique à l’analyse d’impact calcule la contribution directe ou indirecte de chaque entreprise à un ou plusieurs Objectifs de développement durable (ODD). Dans le cadre de la construction du dossier d’investissement, sont examinées davantage des entreprises dont l’activité réalise de manière intentionnelle et mesurable des impacts environnementaux et sociaux positifs. Cette analyse d’impact positif des émetteurs ne contraint pas l’univers d’investissement.

L’analyse d’impact contient deux volets de la mesure de l’impact positif des entreprises :

  • Le calcul de la contribution directe recherchant la corrélation directe ou fondamentale entre l’activité de l’entreprise investie et les objectifs de développement durable,
  • Le calcul de la contribution indirecte, du fait de sa démarche, son comportement et sa culture d’entreprise indépendamment de son activité

Investissement durable

La fonds calcule le taux d’investissement durable au regard des émetteurs.  Ce calcul est effectué en interne à l’aide d’un outil propriétaire en prenant en compte trois critères : la contribution substantielle à un ou plusieurs objectifs de développement durable (ODD), l’absence de préjudice significatif et une bonne gouvernance.

Sources et données

Données externes - outils et analyses internes

Nous attachons une grande importance au développement des modèles propriétaires construits sur notre expertise visant à apporter une valeur ajoutée tangible dans l’application de notre stratégie extra-financière. Nos outils d’analyse et de suivi respectent ce principe et ont pour objectif d’offrir des résultats que nous maîtrisons dans leur ensemble.

Nos outils propriétaires développés sur la base des standards internationaux

L’équipe de gestion est responsable de la veille scientifique, technique et réglementaire en matière de développement d’outils et de la gestion extra-financière. Elle s’appuie sur des standards internationaux :

  • Les objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU pour leur granularité et leur approche approfondie et globale.
  • Les Global Reporting Initiative (GRI) et Carbon Disclosure Project (CDP), pour leurs publications pertinentes et leur travail sur l’amélioration de la transparence dans le domaine extra-financier ;
  • Les sources documentaires publiées par les organismes de l’Union européenne tels que l’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) et l’Agence européenne de l’environnement (EEA).
  • Les publications des autorités publiques nationales telles que, pour la France, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtise de l’Energie (ADEME) et l’Agence française de gestion financière (AFG) ;

Devoir de diligence

Suivi de l’univers investissable :

  • Exclusions selon notre Politique d’exclusion
  • Analyse des controverses et risques
  • Analyse ESG intitale, avec l’exclusion de 20% moins bien note (Best in Universe)

Suivi et mise à jour quotidiens

Suivi du portefeuille :

  • Analyse ESG approfondie
  • Analyse d’impact et de durabilité
  • Suivi des controverses

Suivi quotident, mise à jour des donnéesà minima annuelle, ponctuelle en cas de controverses

Contrôle ponctuel de  l’investissabilité et du risque ESG avant l’accomplissement d’un ordre
Mise à jour et suivi des ratios ESG quotidiens.

Suivi quotident de l’accomplissement de objectifs ESG au sein du portefeuille:

  • Notation supérieure à l’indice de reference
  • Taux de couverture par l’analyse ESG >90%
  • Taux d’investissabilité >90%
Nous communiquons avec les entreprises sur le sujet de leur démarche responsable.

Nous prenons contact à plusieurs occasions :

  • Ponctuellement afin d’approfondir notre analyse
  • Régulièrement à l’occasion de forums ESG
  • A la demande de l’entreprise

L’équipe de gestion est également responsable de l’identification, de la mesure et du contrôle, en premier niveau, des risques liés à la mise en œuvre de l’approche extra-financière au sein des portefeuilles gérés. Ces risques sont contrôlés, en deuxième niveau, par le Middle Office Risques de la société de gestion, avec l’appui du délégataire des contrôles permanents.

Limitations méthodologiques

L’analyse ESG adoptée repose majoritairement sur des données qualitatives et quantitatives fournies par les entreprises elles-mêmes. Elle dépend donc de l’hétérogénéité de la qualité de ces informations et de la quantité des données disponibles. Pour pallier les éventuels vides le compartiment communique avec les entreprises afin d’obtenir les informations nécessaires à travers les questionnaires ESG.

Les données ESG reçues de tiers peuvent être incomplètes, inexactes ou indisponibles de temps à autre. Il peut également y avoir un biais de taille, les grandes capitalisations ayant plus de budget alloué à leur démarche responsable et de RSE.

L’analyse carbone est bornée par une absence d’un cadre de reporting clairement défini. Les méthodes utilisées par les entreprises pour le calcul de leurs émissions CO2 peuvent varier en qualité autant qu’en quantité. Ainsi, les données publiées par les entreprises peuvent se baser sur périmètres différents des émissions induites (Scope 1,2,3). Notamment, les émissions du scope 3 sont souvent indisponibles. Tout cela peut affecter le calcul de l’empreinte globale du portefeuille.

Engagement

Philippe Hottinguer Gestion souhaite promouvoir la prise en compte de la sphère extra-financière auprès de ses clients et ses investisseurs. La société encourage l’intégration des facteurs ESG dans les processus décisionnels et dans les activités des entreprises dans lesquelles elle investit.

La société est engagée auprès de l’organisme de Principes d’investissement responsable de l’ONU, à respecter les 6 Principes pour l’investissement responsable, y compris ceux relatifs à l’engagement actionnarial. Nous nous sommes engagés à :

  • Être des actionnaires actifs, en intégrant les questions ESG à nos politiques et procédures en matière d’actionnariat.
  • Encourager les entreprises dans lesquelles nous investissons à publier les informations concernant leurs pratiques ESG.
  • Promouvoir l’adoption et la mise en œuvre des Principes dans le secteur des investissements.
  • Coopérer pour améliorer l’efficacité de notre mise en œuvre de ces Principes.

Dans cette perspective, nous avons prévu plusieurs approches d’engagement.

Engagement collaboratif

Promotion et partage de connaissances sur les thématiques de la finance durable

Forums, conférences…

Plateformes collaboratives

Engagement individuel

Protéger et améliorer le processus d’investissement, suivre la performance ESG et encourager l’impact positif des actifs

Questionnaire ESG

Dialogue constructif et proactif

Votes aux assemblées

Alignés sur les objectifs et les principes d’investissement de la société

Votes aux assemblées

Indice de référence désigné

Indice de référence : Eurostoxx Small

L’indice de référence suit la même stratégie de notation ESG avec les mêmes KPI, méthodes de calcul et est noté en utilisant la même matérialité variable que le portefeuille. La conformité des objectifs de durabilité du portefeuille est mesurée quotidiennement. Cela se fait en partie en utilisant la notation ESG de l’indice de référence. D’autres KPI, tels que l’intensité ou l’empreinte carbone, sont suivis régulièrement et font l’objet d’un reporting mensuel. En ce sens, l’indice de référence est surveillé en permanence et assuré pour être aligné sur les caractéristiques environnementales et sociales promues par le produit financier.

Les scores ESG respectifs de l’univers investissable et de l’indice de référence sont pondérés par leur capitalisation et mis à jour quotidiennement afin d’assurer un alignement continu avec chaque objectif ESG du portefeuille.

Nous utilisons la même méthodologie pour le calcul des facteurs ESG de l’indice et du portefeuille. Notre politique d’investissement responsable détaille la méthodologie appliquée.

Back To Top